adala-asso

adala-asso adala-asso adala-asso adala-asso adala-asso adala-asso
Menu principal
Navigation dans les sujets
Recherche
Qualité de l'air
Compteur de visites
Total: 893557 visitors893557 visitors893557 visitors893557 visitors893557 visitors893557 visitors
Today:
Total: 0346 visitors0346 visitors0346 visitors0346 visitors
You: 0057 visitors0057 visitors0057 visitors0057 visitors

1 utilisateur(s) en ligne
Membre(s): 0
Invité(s): 1

AdALA Association des Amis du Littoral d'Anglet

Presse AdALA : Le Pays Basque : une zone à risques ? Le nitrate qui fait peur - La Semaine du Pays Basque
Posté par Adala le 25/03/11 (1812 lectures)
Presse AdALA


Ndlr Adala : La Semaine du Pays Basque a publié un dossier s'intitulant : « Le Pays Basque : une zone à risques ? ». Nous avons répondu à l'interview, nos propos ont été repris essentiellement sur le dossier Yara ; une petite dizaine d'autres thèmes étaient traités : dont l'érosion du littoral, de nos plages et de nos falaises.

Le Pays Basque : une zone à risques ? Le nitrate qui fait peur                La Semaine du Pays Basque      25 Mars 2011
Amaury Guillem

L’éventualité de faire transiter 20 000 tonnes de nitrate par an par le port de Bayonne, en provenance de Lacq, a déjà fait couler beaucoup d’encre. L’opposition angloy s est jetée sur le sujet (Claude Olive avait même écrit une lettre à la ministre de l’environnement sur les risques d'un tel projet) et le maire, après avoir attendu plus d’éléments a fini par officialiser son opposition ...

Pour visualiser l'article , cliquer En savoir plus... ou La suite...



... Monique Larran-Lange, alors vice-présidente du Conseil général, était aussi intervenue, rappelant que « c’est bien le nitrate d’ammonium qui a été l’une des causes de l’explosion d’ AZF à Toulouse et qui a été impliqué dans des accidents en Roumanie en 2004 et en Corée en 2008, avec des dizaines de morts et des centaines de blessés.» Il faut rappeler que ce passage par train de ce produit jugé instable se ferait à moins de 600 mètres des premières habitations et plages de la Côte basque, que l’accès au port de Bayonne est délicat en cas de forte mer et que par conséquent les risques d’accidents existent. A ce jour rien n’est décide, puisque la décision finale doit être prise par le préfet des Pyrénées-Atlantiques. En attendant, les riverains déplorent le manque d’informations qu’ils reçoivent. Or, pour Alain Peltier, président de l’association Adala : « Et c’est le fait d’être mis devant le fait accompli qui pousse les gens à s’opposer à ce type de projet. En outre il paraît que le gain pour l’industriel Yara serait de 300 000 euros. Ce qui ne représente pas grand-chose pour lui. Mais pour nous, cela représente un risque important et aucune création d’emploi puisqu’il ne s’agit que d’un transit. D’autant qu’on veut faire de la rive gauche un site très touristique et on continuerait à faire du tout industriel en face? Il faut avoir une approche plus globale de ces choses-là.»



Autres articles
01/01/14 - Vous êtes sur l'ancien site AdALA
17/07/13 - Avis sur le projet du SCoT de l’Agglomération de Bayonne et du sud des Landes
28/06/13 - Réponse Mairie - Etude de valorisation écologique paysagère et urbaine de la zone littorale
27/05/13 - Etude de valorisation écologique paysagère et urbaine de la zone littorale
04/05/13 - IXes Rencontres littorales de Chiberta - brèves
25/04/13 - Le littoral, ce bien très précieux - Sud Ouest
09/04/13 - Réponse Mairie - Loi relative à la majoration des droits à construire
07/04/13 - Recueil d’avis sur le DOO du Scot version janvier 2013
02/04/13 - IXes Rencontres littorales de Chiberta : Surfez la vie ...
15/01/13 - Réponse Mairie - Installation d'une unité de méthanisation

Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Association loi 1901 déclarée le 15 octobre 1956 - adala@adala-asso.com - CNIL N°1028476 - Réalisé avec XOOPS © 2001-2010 par Adala