adala-asso

adala-asso adala-asso adala-asso adala-asso adala-asso adala-asso
Menu principal
Navigation dans les sujets
Recherche
Qualité de l'air
Compteur de visites
Total: 893558 visitors893558 visitors893558 visitors893558 visitors893558 visitors893558 visitors
Today:
Total: 0347 visitors0347 visitors0347 visitors0347 visitors
You: 0058 visitors0058 visitors0058 visitors0058 visitors

1 utilisateur(s) en ligne
Membre(s): 0
Invité(s): 1

AdALA Association des Amis du Littoral d'Anglet

Courriers mairie : Entreprise YARA : transit de nitrate d’ammonium technique
Posté par Adala le 28/03/12 (1216 lectures)
Courriers mairie

Monsieur le Maire,

Objet : Entreprise YARA - transit de nitrate d’ammonium technique.   28 mars 2012

A la lecture de la presse régionale du 19 mars, nous avons pris acte de votre intention de déposer au nom de la commune d’Anglet, un recours contentieux contre la décision préfectorale d’autoriser l’entreprise YARA à faire transiter ses convois de nitrate d’ammonium technique (NAT) par le port de Bayonne.

Lors de nos différentes rencontres, encore dernièrement lors de la soirée des vœux d’ADALA à la Municipalité, nous vous avons exprimé notre ferme opposition à ce transit du NAT par Bayonne et nous appuyons votre démarche.

Notre association veille à un développement harmonieux de la zone littorale et estuaire. Nous soutenons un développement économique raisonné et durable, notamment autour du port de Bayonne, mais nous ne pouvons accepter qu’il se fasse au détriment de la sécurité des populations ...

Pour visualiser la suite du courrier, cliquer En savoir plus... ou Lire la suite...



... Le transit du NAT par le port de Bayonne présente des inconvénients majeurs qui ne se retrouvent pas dans les procédures d’export aujourd’hui appliquées par YARA via Port la Nouvelle.

Les risques d’incendie et d’explosion inhérents au matériau manipulé auraient des conséquences dramatiques parce que situées dans une zone urbanisée et industrialisée, à proximité d’installations classées SEVESO II, et à distance des secours qui seraient rédhibitoire s’ils devaient être sollicités à une heure de pointe.

Ces risques sont accrus par la configuration particulière du terminal de Bayonne :

* En amont, par l’accès des trains en voie unique. En cas de blocage de la ligne de chemin de fer pour quelque raison que ce soit, le convoi ferroviaire serait immobilisé, concentrant le facteur de risque au milieu de l’agglomération fortement urbanisée.

* En aval, par les aléas de navigation sur l’embouchure de l’Adour. Par mauvaise marée ou tempête importante ou indisponibilité des pilotes, ou autre, la sortie du bateau enleveur serait rendue impossible ce qui, en cas d’accident lors du transbordement du NAT sur le navire, concentrerait là aussi le facteur de risque dans une zone de l’agglomération urbanisée et industrialisée.

Les retours d’expérience issus des industries à risques montrent que les accidents ne relèvent généralement pas d’une grosse défaillance mais plutôt de la conjonction dans l’espace et dans le temps d’une somme de défaillances élémentaires. Un train  de NAT immobilisé par un arbre tombé sur la voie, ou un bateau enleveur bloqué à quai par une tempête soudaine, conjugué à une inflammation du NAT par une source de chaleur accidentelle, pourrait générer un accident dont les conséquences dramatiques seraient subies à plusieurs kilomètres autour du point focal.

La sécurité n’a pas de prix et rien ne saurait justifier d’y déroger.

La sécurité n’a pas de prix mais elle a un coût. La société YARA a estimé à 300.000 € l’économie qu’elle pourrait réaliser en réacheminant son NAT vers Bayonne plutôt que vers Port la Nouvelle. Même s’il ne s’agit pas d’une somme négligeable et si les règles de l’économie concurrentielle nécessitent de justifier chaque euro dépensé, que sont 300.000 € au regard des 12 milliards d’euros de chiffre d’affaires réalisés en 2011 par Hydro (ex Norsk-Hydro), maison mère de YARA ?

La mise en danger des dizaines de milliers d’habitants de l’agglomération justifie-t-elle l’économie de 0,0025 % du chiffre d’affaire d’Hydro ? La réponse est dans la question et rend indécent le chantage à l’emploi que tente d’exercer YARA.

 Nous vous renouvelons, Monsieur le Maire, notre appui dans la démarche que vous engagez de déposer un recours contentieux, dans la foulée de celui déposé par M. le Maire de Bayonne et en attendant, espérons le, celui déposé par Mme et M. les Maires de Boucau et de Tarnos.

Toutefois, nous croyons savoir que les recours contentieux ne sont pas suspensifs et que le premier convoi de NAT en provenance de Pardies est attendu sur les quais de Bayonne au mois d’avril prochain. L’accident n’attendra pas nécessairement le résultat des recours et le premier convoi sera lui-même porteur de risque. D’autant que les tests à blanc réalisés en septembre 2011 l’ont été sans bateau, donc sans valider l’ensemble du processus de transbordement.

Aussi, nous sommes disposés à nous associer à toute action ou manifestation que vous jugerez bon d’organiser pour qu’aucun train de NAT n’arrive à Bayonne. Nous saurions, par exemple, nous associer à une conférence de presse de soutien citoyen que vous organiseriez en y conviant les associations et instances concernées.

Formant l’espoir que nos actions conjuguées fassent entendre raison, et dans l’attente de vos éventuelles propositions,

Veuillez croire, Monsieur le Maire, ...



Autres articles
01/01/14 - Vous êtes sur l'ancien site AdALA
17/07/13 - Avis sur le projet du SCoT de l’Agglomération de Bayonne et du sud des Landes
28/06/13 - Réponse Mairie - Etude de valorisation écologique paysagère et urbaine de la zone littorale
27/05/13 - Etude de valorisation écologique paysagère et urbaine de la zone littorale
04/05/13 - IXes Rencontres littorales de Chiberta - brèves
25/04/13 - Le littoral, ce bien très précieux - Sud Ouest
09/04/13 - Réponse Mairie - Loi relative à la majoration des droits à construire
07/04/13 - Recueil d’avis sur le DOO du Scot version janvier 2013
02/04/13 - IXes Rencontres littorales de Chiberta : Surfez la vie ...
15/01/13 - Réponse Mairie - Installation d'une unité de méthanisation

Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Association loi 1901 déclarée le 15 octobre 1956 - adala@adala-asso.com - CNIL N°1028476 - Réalisé avec XOOPS © 2001-2010 par Adala