adala-asso

adala-asso adala-asso adala-asso adala-asso adala-asso adala-asso
Menu principal
Navigation dans les sujets
Recherche
Qualité de l'air
Compteur de visites
Total: 893554 visitors893554 visitors893554 visitors893554 visitors893554 visitors893554 visitors
Today:
Total: 0343 visitors0343 visitors0343 visitors0343 visitors
You: 0054 visitors0054 visitors0054 visitors0054 visitors

1 utilisateur(s) en ligne
Membre(s): 0
Invité(s): 1

AdALA Association des Amis du Littoral d'Anglet


(1) 2 3 4 ... 7 »
Presse AdALA : Le littoral, ce bien très précieux - Sud Ouest
Posté par Adala le 25/04/13 (899 lectures)
Presse AdALA

Le littoral, ce bien très précieux.                Sud Ouest      25 Avril 2013
Emmanuel Planes

Le jeudi 2 mai, les neuvièmes Rencontres littorales de Chiberta auront pour invité Joël de Rosnay.

Dans quelques mois, comme elle l’a toujours fait, l’Association des amis du littoral d’Anglet, qui regroupe 130 à 150 familles, ne manquera pas d’interroger les différents candidats aux élections municipales. Pour savoir comment ils envisagent la protection de ce littoral qui est son grand sujet de préoccupation depuis plus de cinquante-cinq ans. « Nous travaillons sur la gestion raisonnée, intégrée, équilibrée et différenciée des zones côtières », précise, en termes plus savants, Alain Peltier, le président de l’association.

Le 11 janvier dernier, les Amis du littoral ont adressé au commissaire enquêteur, leurs observations à propos du Plan local d’urbanisme (PLU). « Nous avons donné notre vision des choses, fruit d’un très gros travail. Nous étions surtout soucieux que les exigences de la loi littoral soient intégrées dans ce PLU. Le plus important, c’était la délimitation de l’espace proche du rivage. Nos remarques ont été étudiées par la Ville et par l’Agglomération Côte basque Adour. Mais leur prise en considération a été très limitée. Au final, elles n’en ont guère tenu compte », estiment Alain Peltier et Jean-Marie Hertzog, le trésorier de l’association ...

Pour visualiser l'article , cliquer En savoir plus... ou La suite...


Lire la suite... | 6420 octets en plus | Commentaires ?
Presse AdALA : Le PLU n'a pas plu aux "amis du littoral" - eitb
Posté par Adala le 15/01/13 (739 lectures)
Presse AdALA

Le PLU n'a pas plu aux "amis du littoral".               eitb      15 Janvier 2013

Le PLU d'Anglet n'est pas "au niveau des exigences et des ambitions formulées de la loi Littoral," regrette l'Association des Amis du Littoral d'Anglet (AdALA).

L'enquête publique sur le projet de Plan Local d'Urbanisme (PLU) d'Anglet touche à sa fin ce jeudi 17 janvier. Pendant que Claude Olive (chef de file de l'opposition municipale UMP-Modem-Société civile d'Anglet) et Jean-Pierre Voisin (adjoint au maire d'Anglet en charge de l'urbanisme) se sont engagés dans une polémique autour de la date et la durée de l'enquête publique, l'Association des Amis du Littoral d'Anglet (AdALA) vient de remettre au Commissaire enquêteur ses observations sur le fond du plan....

Pour visualiser l'article , cliquer En savoir plus... ou La suite...

Lire la suite... | 6302 octets en plus | Commentaires ?
Presse AdALA : Les Amis du littoral ont passé le PLU en revue - Sud Ouest
Posté par Adala le 03/12/12 (1031 lectures)
Presse AdALA

Les Amis du littoral ont passé le PLU en revue.                Sud Ouest      3 Décembre 2012
Emmanuelle Fère  

Les Angloys sont invités à consulter le PLU et à donner leur avis. Avenir du littoral. L'association des amoureux de la côte donne son avis sur le principal document d'urbanisme communal, soumis à enquête publique à partir de ce jour.

Aujourd'hui, débute l'enquête publique relative à la révision générale du Plan local d'urbanisme (PLU). Les Angloys sont donc invités à prendre connaissance du document qui détermine les lignes directrices de l'urbanisme pour les années à venir, dont le droit des sols et les droits à bâtir, et à donner leur avis en la matière (lire par ailleurs).

L'association des Amis du Littoral d'Anglet (Adala) n'a pas attendu la consultation prévue par le code de l'urbanisme pour réfléchir sur les desseins de l'équipe municipale sur le zonage prévu pour la côte. Déjà, en juin, elle organisait ses Rencontres annuelles sur le thème « Particularités d'un PLU littoral » avec un spécialiste de la question, Éric Bécet. Et depuis, Alain Peltier président de l'Adala, ses collègues André Berthet et Jean-Marie Hertzog, n'en finissent pas d'éplucher le PLU. Voici les conclusions de ces amoureux de la côte, qui revendiquent leur apolitisme...

Pour visualiser l'article , cliquer En savoir plus... ou La suite...

Photo : Espaces proches du rivage (trait jaune) avec une nouvelle «bizarrerie» angloye!!!...décrochement vers la zone des 5 Cantons & Sables d'Or : volonté de la Mairie de densifier : COS (1) 0.25 --> 0.35 soit +40%.

Lire la suite... | 8919 octets en plus | Commentaires ?
Presse AdALA : La plage à la ville en question - Sud Ouest
Posté par Adala le 01/06/12 (1217 lectures)
Presse AdALA

La plage à la ville en question.                Sud Ouest      1er Juin 2012
Emmanuelle Fère

Aujourd'hui, les 8e Rencontres littorales de Chiberta abordent le thème des rapports entre la ville et le littoral, et comment les poser sur le papier.

L'association des Amis du Littoral d'Anglet (ADALA) (1) compte quelque 150 familles adhérentes, dont la majorité vit les pieds dans l'eau, ou tout du moins possède ou loue « un pied à terre sur le littoral d'Anglet », précise son président, Alain Peltier. Mais le combat mené par ses riverains de la plage dépasse largement leur bout de rivage et les clivages politiques. « Nous sommes apolitiques. Notre action n'est pas partisane », assurent ceux qui ont contribué à mettre sur la table, en 2010, la question du clapage côtier. Depuis, le clapage a été repris, qui permet de rengraisser une partie du littoral, victime d'érosion.

Ainsi, chaque année, les Amis du Littoral d'Anglet posent une question, lors de Rencontres. Cette année, il s'agit des « Particularités du Plan local d'urbanisme (PLU) littoral ». Les thèmes abordés sont souvent en avance sur le débat politique ou sur la vie des idées, et de fait encore en partie ignorés par la réglementation ou les documents d'urbanisme. « Depuis sept ans, nous avons abordé les thèmes de la forêt, le port, ou même la philosophie », avancent André Berthet et Jean-Marie Hertzog, administrateurs de l'association ...

Pour visualiser l'article , cliquer En savoir plus... ou La suite...

Lire la suite... | 5528 octets en plus | Commentaires ?
Presse AdALA : PLU de littoral ? - La Semaine du Pays Basque
Posté par Adala le 25/05/12 (1194 lectures)
Presse AdALA

PLU de littoral ?                 La Semaine du Pays Basque      25 Mai 2012
Amaury Matthieu Delaunay

Pour la huitième année consécutive, l’association ADALA (Association des amis du littoral d’Anglet), convoque tous ceux qui le souhaitent à une conférence de sensibilisation aux problématiques de la préservation du patrimoine Angloy.

Dans Le PLU ( Plan local d’urbanisme), un sujet qui pourrait en rebuter certains mais qui pourtant, loin de considérations purement administratives, comporte un grand nombre d’aspects politiques. Voilà pourquoi, pour la huitième édition de son cycle de conférence, l’association ADALA, des amis du littoral d’Anglet, a demandé à Jean-Marie Becet, agrégé en droit public, un des plus grand expert de ces questions, de venir le 1er juin éclairer les citoyens et habitants Angloy sur ces problématiques cruciales. L’association, une des plus ancienne du littoral puisqu’elle a été créée en 1956, est composée aujourd’hui de plus de cent cinquante familles qui souhaitent promouvoir le développement durable et raisonné du littoral. « Depuis quinze ans, nous nous sommes focalisés sur la gestion intégrée des zones côtières. Il y a sept ans, nous avons souhaité faire des rencontres ouvertes à tous, sur des thèmes liés au littoral avec des problématiques parfois assez techniques », explique Alain Peltier, président de l’association. Et si, l’an dernier, les administrateurs et organisateurs avaient voulu teinter la rencontre d’une note un peu plus philosophique, intitulée d’ailleurs philosophie du rivage, ils sont revenus cette année à des choses plus prosaïques mais essentielles ...

Pour visualiser l'article , cliquer En savoir plus... ou La suite...

Lire la suite... | 5269 octets en plus | Commentaires ?
Presse AdALA : VIIes Rencontres de Chiberta : philosophie du rivage avec C. Lamoure - Journal du Pays Basque
Posté par Adala le 26/05/11 (1672 lectures)
Presse AdALA

VIIes Rencontres de Chiberta : philosophie du rivage avec C. Lamoure.                Journal du Pays Basque      26 Mai 2011
Stéphanie FANCE

L’Association Des Amis du Littoral d’Anglet (Adala) propose un rendez-vous philosophique avec Christophe Lamoure à l’occasion des VIIes Rencontres de Chiberta. La conférence, gratuite et ouverte à tous, aura lieu vendredi 27 mai, à 18h30 et se déroulera à l’hôtel Atlanthal à Anglet. A travers le thème “La philosophie du rivage”, l’Adala s’interroge sur ce qui conduit chaque année un nombre croissant de personnes à venir séjourner et vivre sur le littoral. La gestion et la compréhension des pressions anthropiques étant une thématique majeure de la sauvegarde et l’aménagement du littoral.

L’association Adala “œuvre pour une protection de l’environnement ainsi que pour un développement durable et raisonné du littoral, de ses berges et des quartiers angloys (Chiberta, La Barre, Chambre d’amour, Fontaine Laborde, Blancpignon, Montbrun, Cinq-Cantons)”. Cette association participe à une meilleure diffusion des connaissances et réflexions en lien avec le littoral et les estuaires (domaine d’application de la loi Littoral), c’est dans ce cadre que les Rencontres de Chiberta ont été créés ...

Pour visualiser l'article , cliquer En savoir plus... ou La suite...

Lire la suite... | 4935 octets en plus | Commentaires ?
Presse AdALA : Les Amis du littoral se tournent vers la philo - Sud Ouest
Posté par Adala le 23/05/11 (1683 lectures)
Presse AdALA

Les Amis du littoral se tournent vers la philo.                Sud Ouest      23 Mai 2011
Philippe Hemmert

La philosophie du rivage sera le thème inédit des 7e Rencontres du littoral vendredi. L'Adala a invité l'essayiste Christophe Lamoure pour animer le débat.

Pause technique chez les Amis du littoral. Pour les 7e Rencontres qu'elle organise vendredi prochain (1), l'association tourne le dos aux sujets classiques traités lors des dernières éditions. Exit les problématiques de l'érosion, du clapage côtier ou encore du développement du port pour parler philo. Le thème retenu cette année tourne en effet autour d'une réflexion philosophique sur le rivage (1).

« Nous avons voulu étudier le rapport de l'humain avec le littoral », commente Alain Peltier, le président de l'Adala (Association Des Amis du Littoral d'Anglet). « On veut s'interroger sur le déplacement des populations vers le littoral. Anglet est un exemple type de la poussée démographique en direction des côtes, puisque les prévisions font état de 350 habitants supplémentaires, chaque année, au cours des dix quinze ans à venir » ...

Pour visualiser l'article , cliquer En savoir plus... ou La suite...

Photo SO JEAN-DANIEL CHOPIN : Alain Peltier et Jean-Marie Hertzog, les responsables d'Adala, ont invité Christophe Lamoure, à l'arrière-plan.

Lire la suite... | 8669 octets en plus | Commentaires ?
Presse AdALA : Quand Adala philosophe … - La Semaine du Pays Basque
Posté par Adala le 20/05/11 (1629 lectures)
Presse AdALA

Quand Adala philosophe …                 La Semaine du Pays Basque      20 Mai 2011
Amaury Guillem

La septième édition des Rencontres de Chiberta se tiendra le 27 mai 2011 à 18h30 à l’hôtel Atlanthal. Alors que les éditions passées se penchaient à chaque fois sur un enjeu technique comme l’érosion des plages ou les déchets, celle de 2011 prendra un peu de hauteur en abordant la question du rivage sous l’angle philosophique. Une première.

Dans de nombreuses traditions, religieuses ou non le chiffre 7 est symbole d’une totalité, mais une totalité en mouvement. Consciemment ou non, c’est sans doute cela qui a poussé les membres de l’Association Des Amis du Littoral d'Anglet (Adala) à prendre un peu de recul pour leur septième Rencontre de Chiberta : « On voulait sortir de la technique pure, qui avait fait l’objet de conférences les années passées, explique son président, Alain Peltier. Puis, au fur et à mesure des discussions et des rencontres, on a eu envie de creuser la question du rapport que l’homme entretien avec le rivage puisque c’est de ce rapport que peuvent surgir des problèmes, comme l’érosion des plages ou la multiplication des déchets, mais aussi des solutions.» À une époque où vivre sur le littoral semble être de plus en plus dangereux - l’imaginaire collectif pense désormais immédiatement aux tsunamis -, pourquoi cette migration continue de l’homme vers la mer ? Pourquoi cette attirance ? Pourquoi cette tentation de conquérir et de dominer l’espace maritime? Autant de questions qui méritent d’être posées : les initiatives prises à l’avenir par l’association ne pourront en être que plus pertinentes ...

Pour visualiser l'article , cliquer En savoir plus... ou La suite...

Lire la suite... | 6091 octets en plus | Commentaires ?
Presse AdALA : A l’école de la philosophie du rivage - La Semaine du Pays Basque
Posté par Adala le 01/04/11 (1524 lectures)
Presse AdALA

A l’école de la philosophie du rivage                La Semaine du Pays Basque      1er Avril 2011
Amaury Guillem

L’Association Des Amis du Littoral d’Anglet (ADALA) a tenu son assemblée générale samedi dernier. L’occasion de faire le point sur les dossiers qu’elle suit et d’annoncer ses prochaines Rencontres de Chiberta, fin mai, sur un thème, pourrait-on dire, « décalé ».

S’il est une association angloy qui n’est pas prête de baisser les bras, c’est bien celle des Amis du Littoral d’Anglet. Elle tenait son assemblée générale samedi 26 mars dernier, ce qui a permis de revenir sur quelques sujets chauds qu’Alain Peltier et ses amis suivent de près, et de lancer des nouvelles pistes de réflexion. Parmi elles, « nous allons nous impliquer de façon importante sur le Plan Local d’Urbanisme (PLU), explique le président. Nous souhaitons que la spécificité de notre ville, organisée par quartiers, soit respectée. Et allons batailler pour que, dans le cadre de ce PLU, le littoral ne soit en rien abîmé. Nous nous opposerons à tout projet de construction ayant plus d’un étage sur le littoral et sur les berges de l’Adour, et globalement, à tous ceux qui, en ville, dépasseront quatre ou cinq étages. Nous ne sommes pas contre la densification, puisqu’elle est nécessaire. Mais il faut qu’elle soit raisonnable. » Autre projet qu’Adala va suivre : l’aménagement du boulevard du BAB. « Plus on attend et plus c’est la catastrophe. Il n’y a pas de projet global, et par conséquent, on voit des constructions émerger mais de façon vraiment anarchique. Et le jour où on voudra aménager, ça sera trop tard ou trop compliqué. Je ne comprends pas pourquoi on tarde tant. D’autant que, depuis la création des couloirs de bus sur la RN10, il y a un report de voitures sur le BAB, qui connaît aujourd’hui une fréquentation beaucoup plus élevée qu’avant. » ...

Pour visualiser l'article , cliquer En savoir plus... ou La suite...

Lire la suite... | 6619 octets en plus | Commentaires ?
Presse AdALA : Le Pays Basque : une zone à risques ? Le préfet réagit - La Semaine du Pays Basque
Posté par Adala le 01/04/11 (1567 lectures)
Presse AdALA


Ndlr Adala : ... donc  au Président du Conseil régional et au Président de la CCI de prendre leurs responsabilités vis à vis de la population riveraine !

Le Pays Basque : une zone à risques ? Le préfet réagit                La Semaine du Pays Basque      1er Avril 2011

Suite à la parution d’un dossier concernant le thème des risques au Pays basque dans le journal « La Semaine du Pays basque », le préfet François-Xavier Ceccaldi souhaite faire connaître les actions de l’Etat engagées sur les dossiers cités.

Nitrate sur le port : les riverains seront informés.

Concernant le transit de nitrate d’ammonium technique, il semble important de rappeler que le rôle du préfet n’est pas d’autoriser l’opération de transit, au cas où une telle opération est envisagée, mais de définir les conditions de sécurité à prendre en application de règles nationales, complétées en fonction du contexte local, ce qui a été fait dans le cadre du règlement local de transports de matières dangereuses. Il revient au propriétaire du port (Conseil régional) et à l’exploitant du port (CCI) de mettre en œuvre, ou non, l’opération de transit dans ces conditions ...

Pour visualiser l'article , cliquer En savoir plus... ou La suite...

Lire la suite... | 3606 octets en plus | Commentaires ?
(1) 2 3 4 ... 7 »
Association loi 1901 déclarée le 15 octobre 1956 - adala@adala-asso.com - CNIL N°1028476 - Réalisé avec XOOPS © 2001-2010 par Adala